Comment traiter un trouble hormonal ?

Un déséquilibre au niveau des hormones va en général entraîner un trouble hormonal. Le système endocrinien subit alors une perturbation. Un tel dérèglement peut apparaître chez toutes les catégories de personnes. Cependant, les personnes les plus vulnérables sont les suivantes : les nourrissons, les jeunes en âge de puberté, les seniors, les femmes qui allaitent ou qui attendent un enfant, les femmes à l’âge de la ménopause. Pour pouvoir le traiter, il est important d’en connaître les symptômes.

Les signes qui peuvent vous alerter

Les troubles endocriniens regroupent l’ensemble des troubles liés au système endocrinien, c’est-à-dire aux glandes qui libèrent des hormones comme la thyroïde ou l’hypophyse.

Ainsi, en fonction des glandes touchées, les symptômes seront différents. Par exemple, si l’on constate une diminution des hormones de la thyroïde, le patient ressentira alors une forte fatigue qui pourra engendrer une dépression. Au contraire, un excès de ces hormones entraînera une hypertension artérielle.

En fonction de la glande touchée, d’autres symptômes peuvent apparaître : absence de libido, assèchement de la peau, acné, pilosité accrue, constipation, vertiges, sècheresse vaginale, ongles cassants, troubles digestifs liés au stress, insomnie, anxiété ou encore des sautes d’humeur ou une agressivité.

Le sujet peut être très sensible et très frileux. Il y a autant de sensations inconfortables qui, négligées, sont susceptibles d’entraîner une importante prise de poids (ou une perte de poids selon l’individu), le diabète voire la stérilité. Ceci étant, dès qu’une anomalie est constatée, il est important de consulter son médecin qui préconisera sans doute un test sanguin pour identifier précisément l’origine du trouble.

Diverses solutions pour traiter un trouble hormonal

Pour venir à bout des troubles hormonaux, beaucoup ont recours à la médecine naturelle.

Malheureusement, un grand nombre d’informations erronées sont véhiculées dans les grands médias, et même dans les magazines spécialisés concernant les plantes et autres compléments alimentaires réellement efficaces.

Beaucoup de laboratoires proposent quantité de produits dans ce domaine, mais la qualité des composées utilisées est rarement satisfaisante notamment en ce qui concerne les excipients et additifs qui s’avèrent souvent toxiques.

Une chaîne d’information, un serveur et un site seront dans les mois qui viennent consacrés à la nutrition, aux plantes et aux nootropiques afin de donner au public une information pertinente sur des sujets malheureusement souvent peu et mal connus du grand public, et même des praticiens de santé.

Pour retrouver la santé, l’hygiène de vie et la prévention restent toujours malgré tout des moyens indispensables et efficaces :

• Adoptez une alimentation saine et efficace en privilégiant la qualité du produit (alimentation bio ou de petits producteurs locaux par exemple).
• Pratiquez une activité physique régulière.
• Évitez le tabac et les alcools forts.
• Diminuer votre exposition aux champs électromagnétiques (utilisez des téléphones filaires, supprimer le wi-fi, mettez votre portable sur mode avion quand vous le conservez sur vous ou coupez les données mobiles si vous attendez un appel).
• Respectez vos heures de sommeil.

Avec le temps et un peu de patience, ce mode de vie sain portera ses fruits et contribuera à réguler votre système endocrinien.

L’apport du Training Neuro Sensoriel méthodes et techniques F.Giraudeaux et G .Quertant dans la surpression ou l’amélioration des troubles hormonaux

Le Training Neuro Sensoriel ou TNS est une méthode de Neurophysiologie appliquée qui permet de mesurer le dérèglement des centres nerveux de la base du cerveau puis de rééduquer ce dérèglement par la voie des organes périphérique et notamment par la motricité visuelle.

Nous ne détaillerons pas le TNS dans ce sujet, mais sachez que 70% du travail de rééducation concerne l’axe hypothalamus, hypophyse et organes cibles.

En 1928 Ernst et Berta Sharrer, en Allemagne suggèrent que les neurones neurosécrétoires magnocellulaires (neurones de l’hypothalamus projetant leurs axones dans le lobe de l’hypophyse) libèrent des substances chimiques dans les vaisseaux capillaires de l’hypophyse.

Cette hypothèse controversée à l’époque qu’un neurone puisse agir comme une glande en libérant des messages chimiques (les hormones) dans le sang fut confirmée plus tard par de nombreux chercheurs. On parle dans ce cas de Neurohormones (1).

Plus tard les travaux de Greving, Collin, Roussy et Mossinger démontrèrent l’existence de réflexes neuroendocriniens d’origine sensorielle sur la glande hypophyse : les réflexes opto pigmentaires et opto sexuels. Dans les premiers, les excitants lumineux en fonction du type de couleurs ou de lumière sont capables en agissant sur la rétine d’engendrer des changements dans la peau.
Dans les seconds, ces mêmes excitants lumineux déclenchent ou augmentent l’activité des gonades (ovaires et testicules).
D’autres travaux démontrent également le rôle joué par les glandes endocrines sur les manifestations psychiques (2).

Toutes ces connaissances ne font que confirmer le génie visionnaire de Georges Quertant, Pédagogue et chercheur Français de génie dont les travaux ont permis la création de la Culture Psycho Sensorielle et le développement de sa version moderne le Training Neuro Sensoriel.

Ces connaissances démontrent également avec éclat que l’utilisation de stimuli physiques et notamment des radiations lumineuses permet d’agir à distance sur des phénomènes végétatifs et psychiques par l’intermédiaire d’un facteur Neuro Endocrinien.
C’est ce que nous faisons depuis 23 ans au sein des centres CeREN avec des résultats souvent étonnants mais toujours remarquables.

Pour illustrer ces propos, voici un cas récent et spectaculaire : lorsqu’elle vient nous consulter, Nathalie présente de nombreux troubles :
Diagnostiquée fybromyalgique ,elle se plaint également de maux de ventre, de problèmes circulatoires,d’un syndrome de Raynaud et ne peut plus travailler.
Ses règles sont très irrégulières et peu abondantes.
La moindre contrariété lui déclenche des palpitations cardiaques.
Elle se sent totalement déprimée et souffre de fatigue chronique.
Elle perd ses cheveux par poignées et ses ongles sont mous et se cassent régulièrement.
Après six mois de rééducation au sein de notre centre CeREN de Paris, et à sa grande surprise, la totalité des symptômes avait disparu et Nathalie pu reprendre une activité professionnelle.

1 .Bear et al ; 1997
2 .Collin ; 1938 ; Quertant 1949

Frank Giraudeaux
Diplômé de l’Université de Psychologie de Reims
Fondateur de CeREN et du Training Neuro Sensoriel méthodes et techniques Quertant/Giraudeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *