traumatisme-cranien

Quels sont les traitements d’un traumatisme crânien ?

Le traumatisme crânien est dû à un choc, en général accidentel, à la tête. La principale cause concerne les accidents de la route. L’impact de cet accident sur le crâne peut nuire à la santé de la victime surtout si le coup ou le choc a été puissant. Il peut même causer l’invalidité voire la mortalité du sujet si le dommage subi est diagnostiqué comme une lésion cérébrale traumatique. Il est toutefois possible de le traiter avec différents moyens.

Les premiers traitements d’un traumatisme crânien

Le premier traitement d’une personne souffrant de traumatisme crânien commence par l’examen physique, puis l’analyse des séquelles. Durant cet examen, le médecin effectuera une radiographie pour constater les éventuelles lésions crâniennes. Une tomographie axiale de la tête sera aussi nécessaire pour examiner des éventuelles hémorragies ou gonflements dans le cerveau. Enfin, il pourra être nécessaire de passer une Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) pour mieux voir les os et les tissus mous de la tête.

Du scanner à la chirurgie

La personne victime d’un traumatisme crânien est examinée via un scanner cérébral. Cette étape consiste à évaluer la gravité de la lésion. Cet examen est important pour le diagnostic parce qu’il permet de montrer une image hyperdense du cerveau. Le scanner cérébral peut aussi renseigner sur les dégâts osseux et cérébraux.

S’il y a trop de sang dans la boîte crânienne, il faut appliquer une neurochirurgie urgente afin d’évacuer le sang, évitant une d’hémorragie trop importante. Selon le cas, il peut être utile de procéder à une chirurgie de reconstruction du crâne.

La rééducation fonctionnelle en cas de séquelles cognitives

Dans le cas où le traumatisme crânien est sévère, entraînant des troubles cognitifs, des défauts de la mémoire, de l’organisation et de la concentration, un bilan neuropsychologique peut s’avérer utile afin d’évaluer la gravité de l’atteinte cognitive. En fonction du résultat, le patient peut être amené à effectuer des séances de rééducation fonctionnelle dans un centre spécialisé afin d’atténuer les séquelles. Cette rééducation peut durer plusieurs années. Il y aura alors trois étapes à respecter :

• La rééducation qui a pour objectif de diminuer la gêne occasionnée par le traumatisme.
• La réadaptation où il faudra changer de mode de vie en fonction du handicap du patient.
• La réinsertion professionnelle.

Pour passer toutes ces étapes, le patient doit être accompagné par une équipe de professionnels de santé.

Il est important de savoir que le traumatisme crânien touche des milliers de personnes chaque année. Les séquelles peuvent être graves, impactant la vie quotidienne du patient. Ce dernier et ses proches doivent être soutenus.

Efficacité du Training Neuro Sensoriel® méthode Quertant/Giraudeaux dans le syndrome post-commotionnel du Traumatisme crânien

De nombreuses personnes ayant subi un traumatisme crânien ne présentent aucune lésion à l’imagerie médicale. Pourtant, il n’est pas rare que ces personnes suite à leur accident souffrent de nombreux symptômes somatiques, affectifs et cognitifs tels que : dépression, fatigue intense, migraines, insomnies, angoisses, labilité émotionnelle, troubles de la mémoire, etc.

Malheureusement ces patients sont très souvent mal compris par le milieu médical et leurs symptômes considérés comme des problèmes psychologiques.

Il s’en suit alors le cortège habituel des visites chez le psychologue ou la prise d’antidépresseurs qui s‘avèrent en général peu efficaces car les personnes présentent réellement une atteinte neuro physiologique fonctionnelle non visible aux examens classiques.

Grace au dépistage effectué sur les diploscopes TNS® (1), nous sommes en mesure chez CeREN® de dépister le dérèglement fonctionnel de votre système nerveux central qui a pu être provoqué ou considérablement amplifié par le traumatisme crânien. Ce dérèglement se caractérise par un dysfonctionnement des centres nerveux auto régulateurs de la base du cerveau, une dysharmonie dans le fonctionnement des aiguillages nerveux et une perte de capacité du système nerveux à conduire correctement l’information.

Le pédagogue et chercheur Français Georges Quertant fut le premier a démontré l’importance des centres auto régulateurs de la base du cerveau (mésendiencéphale) et son impact dans le triple contrôle de ce qu’il appelait à l’époque nos trois grands modes de vie : sensoriel, végétatif et psychique. Il est ainsi facile de comprendre pourquoi toute atteinte fonctionnelle de ces centres se caractérises par des symptômes ayant une triple expression : sensorielle, végétative et psychique que nous rencontrons notamment dans le syndrome post-commotionnel.

Suite au bilan, nous sommes en mesure, grâce au Training Neuro Sensoriel, de rééduquer définitivement ce dérèglement fonctionnel et les symptômes associés.

N’hésitez pas à nous consulter pour effectuer votre premier bilan et à bénéficier de nos 25 années d’expérience sur plus de 5 000 clients.

1. diploscope TNS® : appareil permettant d’examiner toutes les variations de la synergie oculomotrice en lien avec le bon ou le mauvais fonctionnement des centres nerveux régulateurs de la base du cerveau. Il fut mis au point par le Docteur Albert Remy au début du 20 -ème siècle et fut perfectionné en 1909 par le Docteur Armbruster puis par le Pédagogue Français Georges Quertant entre 1911 et 1950.
Le diploscope TNS® est la version la plus aboutie et a été développé par les centres CeREN® ces 5 dernières années.

Frank Giraudeaux
Diplomé de l’université de Psychologie de Reims.
Fondateur de CeREN® et du Training Neuro Sensoriel®
Alimentation à Haut Potentiel
Coach sportif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *